Archive dans 3 juin 2021

Amendement proposé par le Collectif d’Architectes

A ce jour, l’ amendement a été déposé par l’intermédiaire  du  sénateur Alain Marc.

L’amendement lui-même fait six lignes et il y a en outre un préambule et un exposé sommaire des motifs.

4 CROA  avec celui de PACA  ( voir plus loin le texte publié sur leur site) qui ont officiellement pris position pour soutenir la pétition initiée par le collectif en appelant à la signer sur leur site .

Une nouvelle équipe sera élue au CNOA à partir de jeudi.

Ci-joint le calendrier :

 Plus que des accompagnateurs, les architectes sont les acteurs essentiels de la rénovation

Depuis le 7 avril 2021, la pétition « Avec les architectes, pour une rénovation de qualité » lancée par le collectif des architectes d’Occitanie, a recueilli plus de 9100 signatures. Elle fait suite à la parution du rapport Sichel, et à la préparation d’un projet de loi créant un nouveau métier, « accompagnateur rénov », dont la description correspond étrangement à une partie des compétences et missions d’une profession qui existe depuis des millénaires : architecte !

Le CROA PACA a pris position et signé cette pétition : elle va dans le sens de la préservation de l’intérêt public de la création architecturale, de la qualité des constructions, de leur insertion harmonieuse dans le milieu environnant, du respect des paysages naturels ou urbains ainsi que du patrimoine, tel qu’il est défini par l’article 1 de la loi sur l’architecture.
Dans ce plaidoyer nous vous informons sur cette nécessité de replacer l’architecte au cœur de la rénovation, pour l’intérêt de tous.

L’architecte est le seul à proposer une approche transversale et complète de la rénovation

Connaître les volets règlementaires et techniques ne suffisent pas pour aborder un projet de rénovation, ni même de construction. Pour proposer des solutions adaptées au logement, il est le seul à pouvoir à la fois prendre en compte le contexte (environnement, climat, exposition…) et analyser le bâti existant. L’amélioration des performances thermiques peut avoir des conséquences sur d’autres aspects de la construction, l’architecte recherche l’équilibre, la juste réponse, en jaugeant la globalité du projet.

L’architecte connaît les rouages administratifs et financiers

Il maîtrise les subtilités du fonctionnement des demandes d’autorisation d’urbanisme, elles font partie intégrante de son quotidien : l’application de la législation, en théorie et en pratique ; les contraintes de l’administration ; les process et délais de traitement des dossiers par les services instructeurs… Il peut donc faire gagner un temps précieux aux particuliers, mais aussi leur faire faire des économies puisqu’il a non seulement une vision des prix du marché (entreprises, matériaux etc.), mais aussi une connaissance des aides financières qui existent.

L’architecte apporte les garanties d’une profession règlementée

Inscription à l’Ordre, respect du code de déontologie, devoir de conseil, obligation de formation continue etc. sont autant de règles qui pèsent sur la profession mais qui ont été créées par le législateur pour garantir que l’architecte travaille dans l’intérêt de la qualité architecturale, dans l’intérêt de ses clients, et pas dans son propre intérêt.

L’architecte rénove, mais valorise aussi le patrimoine

La rénovation énergétique et la valorisation du patrimoine sont indissociables. En choisissant de réaliser des travaux pour améliorer les performances énergétiques de son logement, le particulier intervient sur le patrimoine qu’il a constitué et qu’il transmettra à ses enfants ! En cela, les connaissances, compétences et expériences précédemment décrites ne peuvent être considérées comme une option.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
RSS